presentation LD
ÉTUDES EXÉGÉTIQUES EN VUE DE LA PRÉDICATION

Revue trimestrielle issue de la tradition réformée, Lire et Dire se veut ouverte à une pluralité de sensibilités théologiques.

Lire et Dire vous accompagne de l'étude des textes bibliques à l'élaboration de la prédication. Elle offre aux personnes chargées de prêcher une série d'études exégétiques conçues pour alimenter la prédication et stimuler l'imagination homilétique.

numéro 141
Le numéro 141 vient de paraître

Ce numéro fait le pari de mettre en relation quatre textes bibliques et ce que l’on
peut qualifier globalement d’œuvres d’art : tableaux, nouvelle, chanson, cantate.
L’idée est que, dans une interaction interprétative, textes bibliques et œuvres
d’art s’éclairent mutuellement. Ainsi la quatrième partie traditionnelle des études
de Lire et Dire intitulée « Entendre ce texte aujourd’hui » a été consacrée à la
description d’une ou plusieurs œuvres susceptibles de parler à un public actuel.

previous arrow
next arrow
Shadow
  • ACYM_PAGE_NOT_FOUND: LdGestion\FrontControllers\ArticleController
Numéro complet: 106 Année de parution: 2015
Titre du numéro: (Sans titre)
REGARDER VERS L'AVENIR - Ce numéro a été rédigé par des pasteurs qui exercent dans le canton de Neuchâtel (Suisse). Ils ont choisi des textes qui nous aident à regarder vers l’avenir : annonces de pro-messe en temps de crise, annonce du Règne et appel apostolique à ne pas oublier la réalité présente. Diane Friedli et David Allisson nous invitent à prêcher des textes prophétiques de l’Ancien Testament. Deux textes qui font écho à la même crise politique, à savoir l’exil à Babylone, mais avec des nuances différentes. Ésaïe 43,1-7 se présente comme l’assurance d’une présence, celle de Dieu qui dit à Israël qu’il ne l’abandonne pas et qu’il continue à le considérer comme son peuple. Diane Friedli nous propose de réfléchir aux conséquences d’être appelé par son nom, de recevoir son identité de Dieu malgré les épreuves de la vie. Ézéchiel 17,22-24, en rappelant le projet de Dieu pour son peuple, veut lui redonner de l’élan. David Allisson nous introduit au caractère formateur et stimulant de la vision, ici celle d’une bouture appelée à devenir un cèdre magnifique. Les articles du Nouveau Testament sont un peu plus hétéroclites, mais nous aident à mieux articuler la tension entre présent et futur, entre la promesse et la façon dont nous la vivons. Martin Nouis cite en Luc 17,20-37 deux paroles de Jésus, il s’agit de deux annonces de la venue du Règne juxtaposées par l’évangéliste : l’une renvoie à sa présence dans notre vie quotidienne, l’autre à sa réalisation future. Cette tension est créatrice de sens, parce qu’elle nous invite à espérer sans pourtant fuir les responsabilités du moment présent. C’est cette même tension qui est à la base du projet éthique de Jacques. En traitant Jacques 2,14-26, Hyonou Paik s’attaque à un texte controversé chez les Réformateurs. L’auteur nous montre comment un comportement éthique doit découler de la foi en une promesse, et pourquoi ce texte a toute sa pertinence aujourd’hui. Voilà de quoi trouver de l’inspiration pour prêcher en ces temps incertains. Pour le comité : Raoul PAGNAMENTA.
Article(s) inclus dans ce numéro:
 TexteTitreAuteur(s)
Ésaïe 43,1-7 Dieu t'appelle par ton nom Diane Friedli
Ézéchiel 17,22-24 La bouture plantée par le Seigneur ouvre l'avenir David Allisson
Luc 17,20-37 Le règne présent et son accomplissement à venir Martin Nouis
Jacques 2,14-26 Cette foi qui est plus grande que l'on ne croit Hyonou Paik
Accès restreint